AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Naviguation
Annonce
Nous recherchons actuellement :

Un modérateur de la zone Rp'.
Un modérateur de la pub.

Si intéressé, contactez le staff par mp.



La première quête est en préparation.
Inscriptions fermées.

Partenariat


Partagez | 
 

 .: Demyx :.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Demyx

avatar

Sexe : Masculin Messages : 2
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 25
Localisation : Euh... Ici ? Où là ? En fait, j'en sais rien... ^^'

MessageSujet: .: Demyx :.   Dim 11 Avr - 22:33

PRÉSENTATION


Nom : Inconnu au bataillon, mon colonel !

Prénom : Ah ? Vous le connaissez pas ? Flûte ! Ben moi c’est Demyx et vous ? ^^

Age : Euh... *compte sur ses doigts* Une vingtaine d’année physiquement, je pense à moins que je fasse plus jeune...

Rang : La Mélopée Nocturne.

Taille : Je dirais... 1m76 ?

Race : Simili et fier de l'être !

Sexe : Masculin ! Ben ouais, quand même...

Lieu de naissance : Euh... Comme tous les Simili, dans la Cité du Crépuscule !

Groupe: Numéro IX de l'Organisation XIII ! Même si c'est pas de tout repos...

Origine: Kingdom Hearts ! A quand un jeu avec mon humain comme héros ? X3

DESCRIPTION


Description physique: Euh... Je suis vraiment obligé de me décrire en détail ? Ok alors ben euh... Je suis plutôt grand du moins un peu plus petit que Axel mais tout en longueur. Je ne suis pas non plus un poids plume mais je suis plutôt léger, du moins je crois, je ne me suis pas pesé souvent.
Mon visage est plutôt fin mais mon menton est rond d’ailleurs tout mon visage incarne une sorte de douceur candide qui se reflète dans chacun de mes gestes. Évidemment, ce n’est pas la première chose qu’on remarque. Ma coupe de cheveux en effet est assez osée puisque j’arbore une crête qui parcoure tout mon crâne. Mais mes cheveux ne sont que légèrement rasé sur le côté et comme ils sont plutôt souples, des mèches rebelles retombent souvent devant mon visage ou par ci par là sur mon crâne. De plus, j’ai gardé de la longueur dans le cou ce qui fait que mes cheveux m’arrivent à peu près aux épaules. Ils sont châtains clairs virant sur le blond. Mes yeux sont verts clairs, une couleur pas très naturelle mais extrêmement perçante et douce à la fois. Mes lèvres fines esquissent souvent un sourire naïf qui ne représente que cette barrière de naïveté que j’arbore.
Il est clair que pour mon âge je fais plutôt jeune et on me dit souvent que je ressemble à une peluche, un point commun que je partage avec Roxas (pas taper ! ><). Mais si il y a bien une chose dont je n’ai rien à faire, c’est de l’avis qu’on les gens sur moi. Si le ridicule devait tué je serait sans doute mort depuis longtemps mais je n’ai aucune répugnance à montrer clairement ce que je suis.
Si je me compare aux autres membres de l’Organisation, je suis plutôt svelte et mes épaules plutôt étroites ce qui fait que mon manteau est légèrement trop grand à cet endroit. Mais je ne suis pas aussi fin que Axel et j’arbore tout de même un semblant de muscle. Mes bras et mes jambes sont longs, plutôt fin comme la plupart de mon corps et d’une extrême souplesse. Si je devais me résumer, je dirais que mon corps jeune est extrêmement vif et empli de vitalité. Je bouge sans arrêt et il est rare de pouvoir me tenir en place.

J’avais oublié de vous parler de ma mode vestimentaire. Il est évident que je porte le plus souvent l’uniforme de l’Organisation c’est à dire un long manteau de cuir noir se fermant par une longue fermeture éclair qui s’ouvre par le bas et par le haut permettant une plus grande aisance de mouvement. En dessous, je porte un pantalon noir avec des bottes de la même couleur mais dôtée d’une ligne blanche au dessus, mes mains sont gantés de noir. Mon manteau en haut est légèrement ouvert, permettant de voir le haut de mon torse et il est décoré par une sorte de chainette et deux tirettes pour la capuche ornés de bijoux argentés.
Cependant, il m'arrive de porter d’autres vêtements. Mon style vestimentaire est plutôt divers allant de la tenue de sport au punk gothique mais toujours dans des tons de bleu et noir. Pour mes vêtements de punk gothique, et bien, ce sont souvent des hauts sans manches noir, en dessous un haut manche longue à rayure noire et bleu, des mitaines un peu style goth et des bracelets de force. Pour le bas, je mets soit des pantalons raides déchirés, ou cloutés avec des chaines ou alors le plus souvent des bermuda mais avec toujours cette pointe de goth qui fait tout le charme. Avec ça je porte des chaussures genre doc martens noire avec des lacets fantasies ! Je pense que ce sera tout, et je détaillerai plus pendant mes RP à venir ! ^^


Description caractérielle : Je suis gentil, serviable, honnête... Nan ! Je ne vais pas me présenter comme un produit vendu aux enchères ! Quoique, Xemnas en serait bien capable... de me vendre...
Bref, par où commencer, ma maladresse extraordinaire ? Je suis en effet extrêmement maladroit, si il y a une branche un peu dans le passage, c’est moi qui doit me la prendre et si il y a une flaque d’eau c’est moi qui vais marcher dedans ! Ce n’est pas inventé c’est la vérité !
Et bien, je suis quelqu’un de extrêmement positif, optimiste et joyeux, qu’importe l’adjectif. Pour moi, rien n’est jamais sombre et il y a toujours moyen de remonter à la surface quand ça ne va pas. Je suis donc quelqu’un de très sociable. J’aime rendre service et je suis toujours là pour écouter mes proches. Je suis toujours là pour ceux qui en ont besoin (et même quand ils n’en ont pas besoin d’ailleurs) et je suis toujours prêt à organiser n’importe quoi c’est d’ailleurs pourquoi il m’arrive rarement de finir un projet. Je peux même dire que je n’ai aucune fierté et que la honte ne me fait aucunement peur au contraire !

Mes défauts... Trop fuyant ? C’est la première chose je pense qu’on me reproche du moins la première fois qu’on m’aborde. Après coup, il y a les classiques : trop immature, trop collant, trop joyeux, trop bavard, trop indiscret, etc... Mais je me fiche pas mal de ce que peuvent bien penser ces imbéciles ! De toute manière, je suis têtu comme une mule et je ne changerai pas pour leur beaux yeux. Quand j’ai quelque chose en tête je fonce et je ne lâche pas l’affaire alors pourquoi vouloir changer ma personnalité ?
Mon optimisme à outrance peuvent en agacer plus un, et mon incompétence dans plusieurs domaines ainsi que ma maladresse en sont aussi de grandes causes. Surtout que quand quelqu’un ne m’aime pas, je fais tout pour savoir pourquoi. Je ne supporte pas de ne pas d’avoir d’explication logique à des faits et les gens qui ne m’aiment pas pour ma tête ou ma coupe de cheveux, sont pour moi des êtres sans intérêt.

Malgré mon aspect naïf, je suis loin d’être un crétin même si j’en donne tous les airs. Ce n’est donc pas mon manque d’intelligence qui peut être ma faiblesse mais bien ma trop grande confiance envers ceux que je connais. Mais ma plus grande faiblesse est sans nulle doute ma couardise et ma peur : une fois que je suis suffisament intimidé par quelqu’un, je suis complètement paralysé. Il suffit donc de me secouer un peu et d’être brutal avec moi pour que je soit “à votre mercie”.
On peut dire que je n’ai pas des goûts très difficiles à définir ! Tout d’abord, un chose que vous n’auriez pu négliger, c’est que je suis un grand mélomane ! J’adore la musique sous toute ses formes et je sais jouer de nombreux instruments me spécialisant surtout avec mon sitar. Je sais également chanter même si beaucoup ne préfère pas prendre le risque de m’écouter, ma voix est loin d’être mauvaise. Etant très paresseux et pantouflard, je n'aime pas trop me bouger malgré mon tempérament excité du bulbe. Je suis un grand fétard et j’aime organiser des fêtes à tout bout de champ, toujours désireux de faire mes preuves. Je suis aussi assez gourmand de sucrerie, ce qui explique le temps que je passe à manger quelques glaces à l’eau de mer dont je rafole tout comme Roxas. Mais même toute autre sorte de nourriture me satisfait et je suis capable de vider un buffet en moins d’une heure (surtout si il y a des chips ! J'en rafole !). D'ailleurs, c'est étrange que je ne prenne pas un seul gramme... En grand amateur de l’eau que je suis, la plage est mon lieu préféré et également la seule chose qui peut me calmer : je peux rester des heures sans bouger à observer la mer.

Ce que je ne supporte pas se résume en peu de phrases : les gens qui parle de choses importantes me font dormir et je pars donc souvent au quart de tour pour leur dire ce que je pense. Même si je peux avoir un faible pour les gens un peu taciturne comme Zexion, trop de sérieux peut finir par me lasser de cette personne. Surtout quand la personne en question ne fait aucun effort pour participer à ce que j’entreprend. Mon caractère peureux me fait détester ceux qui m’intimide par leur importance, comme le Supérieur par exemple. Je n’aime pas non plus ceux qui me jugent de trop ou qui se moque de moi et comme à l’accoutumé, c’est toujours de manière inattendue et soudaine que je vais me mettre à leur gueuler dessus... évidemment sauf envers ceux qui m’intimident trop.


Distinction particulière * : Comment peut on me reconnaître c'est ça ? Et bien à pas grand chose, je dois dire... Déjà que je fais partie de l'Organisation par mon manteau noir et que je suis celui qui fuit le plus souvent ça c'est sûr ! Donc si vous voyez un Simili en train de fuir il y aura de grandes chances que ce soit moi (enfin je crois...) !
Ensuite, je suis un des membres les plus excentriques de l'Organisation ! Ma coupe de cheveux à mi chemin entre la brosse et la crête de punk est assez osée je dois dire, mais je n'ai pas une couleur aussi vive que Axel (tant mieux pour moi d'un côté...) ! Donc euh... je pense que c'est tout.


HISTOIRE

Histoire : Mon histoire se résume à vraiment peu de choses. Non ! Vraiment ! Je vous assure ! Quoi ? Vous voulez l’entendre quand même ? Bon très bien, si vous insistez. Le problème c’est que j’ai peu de souvenirs de mon ancienne vie, vous savez... Je vais donc vous résumer mon existence à partir de ma naissance en tant que Simili, ça vous va ? Bien, commençons alors !

A dire vrai, j’ai peu de souvenirs concrets de ma naissance, comme tout Simili, ça demeure toujours un peu le flou. Quand on “naît” on arrive presque tous dans la Cité du Crépuscule, ça vous le savez sans doute, de part son statut à la limite entre la lumière et les ténèbres. Donc, je suis né en parfait état de conservation (ben quoi ?) sur la plage de la Cité, enfin c’est ce dont je me souviens. Je me suis réveillé sur le sable, allongé sur le dos; les vagues m’ayant réveillé en douceur. Je me suis redressé, passant ma main dans mes cheveux avec incompréhension, me demandant où j’étais mais surtout qui j’étais. Car au début de toute naissance en général, on a aucun souvenir de notre ancienne, c’est après qu’elles reviennent par bribes. Donc, je me relevais en titubant, mes yeux fatigués cherchant une âme qui vive, mais j’étais seul, décidément bien trop seul.
Et alors que je fermai mes yeux pour profiter du vent marin, il y eut un bruit étrange derrière moi et je me retournai précipitamment, tellement précipitamment que je perdait le peu d’équilibre qu’il me restait et que je tombais sur les fesses dans le sable humide. Devant mes yeux écarquillés venait d’apparaître une forme mouvante et sombre, en fait un espèce de gros machin bizarre entouré de fumerolles. Mais ce qui me surpris le plus, malgré mon état à demi-comateux, ce fut quand une forme anonyme sortie du globe ténébreux. L’homme encapuchonné s’avança jusqu’à moi tandis que j’ouvrais à demi, sans m’en rendre compte, mes lèvres dans une expression d’incompréhension totale. L’homme me fixa un instant, mettant ses mains sur ses hanches avant de regarder autour pour vérifier si il n’y avait pas quelqu’un. Le bidule bizarre derrière lui se referma et disparu. L’inconnu s’accroupit devant moi, me causant un frisson tandis que je me reculais sur le coup. Il mit sa main devant moi comme pour me rassurer.

“Oh ! N’ai pas peur, gamin !”

Je le fixais cependant avec toujours cette même appréhension tandis qu’il m’observait toujours avec intérêt. Je sentis mon corps frissonner sans que je comprenne pourquoi et il se redressa avant de m’offrir sa main. Comme je ne réagissais pas, il soupira et tourna sa tête pour regarder ailleurs. Il me demanda si je n’en avais pas marre de rester assis par terre et m’affirma qu’il n’allait pas me manger. Alors sans comprendre pourquoi, je sentis une sorte d’onde familière se dégager de cet homme, comme si il était, d’une certaine manière, mon semblable. Je ne m’imaginais pas à ce moment là à quel point c’était vrai !
Aussi, je me saisi de sa main et il m’aida à me redresser. Je pus apercevoir alors un semblant de sourire sur le peu de visage que je voyais sous sa capuche de cuir.
Il me parla alors d’une certaine Organisation mais à cet instant je n’avais pas vraiment tout compris. Il m’expliqua que je n’étais pas comme les autres, que nous étions unique. J’avoue que sur le coup je m’étais imaginé être un super héros ce qui m’avait fait sourire. Mais en y réfléchissant de toute manière je ne savais pas où aller à cet instant, aussi m’emmena-t-il à travers ce qui semblait être un portail. En sentant les ténèbres m’enrober, je ne su pourquoi mais je me suis senti profondément chez moi.

.: ... :.


Les jours passèrent et je m’habituais à ma situation malgré ma profonde confusion du départ. Mais j’aimais de plus en plus cette communauté de Simili avec qui je partageais ma nouvelle vie ! Même si, bon, il y avait beaucoup d’inconvénient surtout à partir du moment où on me donna des missions. Ce n’était pas que j’étais faible, c’était surtout que je n’aimais pas bouger de trop. De paresseux, on me traitait souvent mais je n’en avais que faire ! Je trouvais toujours un moyen de détourner mes missions. Même si je m’attirais les foudres de nombreux membres, ils devaient se rendre à l’évidence que j’étais le seul à détendre l’atmosphère ici ! De plus, celui qui m’avait trouvé, Xigbar, était souvent là pour qu’on déconne ensemble. Quant à Axel, il m’arriva de discuter avec lui de temps en temps mais il restait assez réservé et solitaire. Aussi, je devais reconnaître que j’aimais plutôt mon existence... tant que je ne cherchais pas à savoir ce qui se tramait au sein de l’Organisation. Même si beaucoup me prenait pour un imbécile, je n’étais pas né de la dernière pluie, et je me rendais bien compte que depuis l’arrivée de Marluxia, le numéro XI, certaines choses avaient changé. Je me devais de retenir ma curiosité même si c’était dur, je ne préférai pas me brûler à certaines choses... dont le Supérieur. Qu’est-ce qu’il me foutait les jetons !
Mais tout changea à l’arrivé de Roxas, le numéro XIII. Je ne pensais pas qu’un gamin si chétif pourrait faire tant de vagues au sein de l’Organisation.

Il m’arriva de discuter un peu avec le jeune blondinet et j’avouais que il avait un talent rare pour se faire des amis au sein de l’Organisation. Je n’aurai jamais imaginé qu’il soit si proche de Axel, c’était presque inconcevable pour moi. Enfin, même si je ne le montrais pas, j’étais un peu jaloux de leur lien si fort, moi qui ne tenait que sur un fil au sein de l’Organisation et qu’il aurait suffit d’un rien pour que je sois changé en Reflet. Quand je partais en mission avec lui, il semblait très dissipé au départ et souvent chamboulé par n’importe quoi mais au fur et à mesure du temps qui passait, je me rendis compte de son immense potentiel, tellement que je commençais à me poser des questions. Et puis, il y eut la Séparation : la moitié de notre Organisation fut séparé. Par chance, ma paresse me permis de rester à Illusiopolis. J’en fus davantage satisfait quand on appris le drame qui se déroula au Manoir Oblivion. Tous, sauf Axel, éliminé purement et simplement. Cela me fit un certain choc, moi qui pensait que personne ne pouvait nous surpasser. L’atmosphère au sein de l’Organisation se fit de plus en plus lourde. Surtout en fait, quand une certaine Xion débarqua dans l’Organisation.

Je ne savais pas ce qu’étais cette fille, mais elle ne m’avait jamais beaucoup inspiré déjà d’abord parce qu’elle ressemblait à un véritable zombie mais parce que en plus elle n’avait presque aucune utilité. Xemnas avait il fait une erreur de casting ? Ca m’aurait étonné de lui... Bref, au fur et à mesure que les jours passaient, elle prenait finalement de plus en plus confiance en elle et découvrit même le pouvoir de manipuler la keyblade. Il m’arriva de partir en mission avec elle, mais elle faisait constamment la tête ! Elle voulait rester absolument avec Roxas et Axel ! Un véritable trio infernal. Enfin, jusqu’à ce qu’elle se mette à nous fuir constamment. A chaque fois, on la ramenait et elle s’enfuyait de nouveau : je finis par laisser tomber et à ne plus réfléchir.
Jusqu’à ce que Roxas disparaisse lui aussi.

.: ... :.


L’ambiance devenait de plus en plus glauque au sein de l’Organisation et moi je suivais le mouvement. Xemnas semblait profondément énervé d’avoir perdu Roxas et Axel fut envoyer le récupérer plusieurs fois... sans succès à ce que je sache. Et puis Xemnas nous donna des explications plus claires à propos de Roxas. En tout cas, Axel disparut et Saix fut charger de le corriger, ce qui m’incita à ne pas en faire de même. Je suivais donc les indications de Xemnas qui nous envoya, avec lui, voir Roxas à la Forteresse Oubliée où nous apparûmes devant lui. Je ne compris pas vraiment où voulait en venir Xemnas, d’autant que Roxas avait un peu changé, je devais le remarquer.
Par la suite, je fus envoyé au Colisée de l’Olympe afin de... stimuler Roxas. Mais j’avoue avoir eu du mal à déchiffrer l’ordre de mission. Je décidais alors de mettre toutes les chances de mon côté et je volais une espèce de pierre bizarre ronde avec un symbole en son centre. Ceci, d’après ce que j’en avais entendu parlé, me permettrait de m’immuniser contre la malédiction des Enfers. Ainsi, je dus affronter Roxas mais je décidais de fuir en sentant qu’il allait me vaincre.
Ensuite, Xemnas, mécontent par ma fuite, m’ordonna de le retrouver lors de la Bataille de la Forteresse Oubliée où nous avions déployé toutes nos forces. Je savais alors que je ne pouvais pas fuir, ni gagner. Je savais sans le reconnaître que j’allais à ma fin. Mais à dire vrai, j’avais de plus en plus le sentiment que mon existence était inutile en ce monde. C’est donc en sachant que c’était mon ultime combat que je l’attaquais aux abords de la Forteresse. C’est ainsi que dans ce combat, je montrais toute l’étendue de mes capacités et, comme je l’avais prévu, je péris...

.: ... :.


Quand il ouvrit les yeux, après un instant de vide, il finit par reprendre conscience. Ses sourcils se froncèrent et il tenta de voir autour de lui. Mais rien. Pas la moindre source de lumière, pas la moindre sensation. C’était comme si son corps entier n’existait plus, comme si il était plongé dans une mer profonde et noire. Oui, de l’eau. Il savait qu’il avait un rapport avec le monde aquatique mais quoi déjà ? Rien ne lui revenait, pas même son nom. Rien.
Il se souvenait bien qu’il en avait un mais il n’arrivait pas à le retrouver. C’était particulièrement pénible pour le jeune homme. Jeune ? Il était jeune ? En tout cas, une chose lui revint tel un éclair dans son esprit, il était censé être mort. Il se souvint de cette sensation désagréable, comme si on lui avait transpercé le corps de millier d’aiguilles acérées. Puis plus rien. Le noir. Et maintenant ?
Maintenant, il ne savais plus. Il avait l’impression de n’être plus rien en ce monde. Juste un grand vide. Un terrible vide au sein de sa poitrine. Il porta sa main à son torse et sentit alors sans qu’il comprenne comment, la sensation du cuir humide sous sa main. Il pouvait toucher à présent ? Il papillonna des yeux afin de distinguer quelque chose et en effet quelque chose commença à apparaître. C’était faible. Une lumière faible, très faible et ondulante juste au dessus de lui.
C’est alors qu’il comprit. Il était dans l’eau. Etrange car il ne bougeait pas, ou du moins à peine. Il tourna son regard vers la surface et entrouvrit les lèvres pour parler. C’est alors qu’il sentit l’eau entrer dans sa bouche d’une façon très désagréable. Sentant qu’il allait se noyer, il se débattit comme un beau diable afin d’atteindre la lumière en haut. Mais il avait beau se débattre, il n’arrivait pas à atteindre la lumière, il s’enfonçait de plus en plus, sentant la pression de l’eau se faire de plus en plus forte à mesure qu’il s’enfonçait dans les abîmes. Et alors qu’il luttait avec l’énergie du désespoir, il perçu une voix. Une voix douce mais imperceptible, une voix qu’il reconnu entre mille. La voix du gamin. Roxas ?

“Qui es-tu ?”

Mais il était incapable de se souvenir et perdait peu à peu ses moyens. Il tendit sa main vers la lumière, ne pensant plus qu’à ça.

*Je suis... Je suis...*

Il sentit ses paupières se fermer et sa force disparaître sous l’assaut de l’abysse. Plus rien ne comptait à présent, il savait qu’il n’atteindrait pas cette lumière et pourtant... un flot de souvenir resurgi d’un coup, lui causant un certain choc.

*Je suis... Demyx ?*

Quand Demyx rouvrit les yeux, il vit le ciel juste au dessus de lui. Sans qu’il comprenne pourquoi, il sourit et tendit sa main vers l’immensité azure mouchetée de nuage. De l’eau dégoulina de sa manche pour éclabousser son visage et il écarquilla les yeux. Le blond eut un sursaut de peur et se remit droit dans l’eau, battant des bras et des jambes afin de rester à la surface. Il eut un ricanement nerveux tout en se tournant dans tous les sens pour voir où il était.
Il était en vie, c’est tout ce qui comptait à présent. Et peu importait le reste. Ses mèches de cheveux clairs retombait sur son visage, dégoulinant d’eau salés et il sentait le contact lourd de son manteau de cuir complètement trempé. Même si c’était désagréable, il était heureux et surtout davantage quand il vit que la rive n’était pas loin et en haut, il aperçut la Cité du Crépuscule. Encore cette Cité ? Décidément ! Demyx prit alors une grande respiration et s’élança en crawl jusqu’à la rive.
Quand il atteint enfin la terre ferme, il se laissa tomber, épuisé sur le sable, sentant ce dernier se coller à son visage et à ses cheveux. Mais ce contact était si agréable que Demyx ferma les yeux et s’endormit. Peu importe qui l’éveillerait, il était en vie. Enfin, si on pouvait appeler cela une vie. Mais Demyx, n’en avait que peu à faire.


Pouvoirs, armes * : Et ben, je possède une arme assez atypique : un sitar en forme du symbole de l'Organisation XIII, de couleurs bleutées et blanche qui me permet en outre, de contrôler l'eau grâce à ma maîtrise de la musique ! Il fait presque ma taille en longueur ce qui le rend vraiment visible et reconnaissable !

Codes du règlement : [ Next ] - [ Gen ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demyx

avatar

Sexe : Masculin Messages : 2
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 25
Localisation : Euh... Ici ? Où là ? En fait, j'en sais rien... ^^'

MessageSujet: Re: .: Demyx :.   Mar 20 Avr - 23:28

Fiche terminée au cas où un admin passerait par là ! ;__;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
.: Demyx :.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts After Next Gen :: •·.·´¯`·.·• RPG •·.·´¯`·.·• :: Présentations de votre Personnage-
Sauter vers: